:: Gurū Rāmdās (1534-1581) ::

Gurū Rāmdās est le 4ème guide spirituel ou "gourou" des Sikhs.

Né sous le nom de Jehta, très tôt orphelin, il déménage de Lahore à Goindwal, petite bourgade du Penjāb que Gurū Amardās, 3ème Gurū, a récemment fondée pour y habiter avec sa famille et ses disciples. Là, il se fait maraîcher et vendeur ambulant, mais suit aussi de près les enseignements de Gurū Amardās dont, une fois jeune homme, il épouse la fille, Bibi Bhānī.

Désigné par Gurū Amardās comme son successeur, Jehta prend le nom de Rāmdās, "serviteur de Dieu", et devient guide spirituel des Sikhs. A quelques kilomètres de Goindwal, Gurū Rām Dās acquiert un vaste domaine où il fait creuser un Sarovar, un bassin. Une ville s'installe autour, vite appelée "Ramdaspuri", puis Amritsar, ou son fils et successeur, Gurū Arjan édifiera Harimandir Sahib, le "Temple d'Or", le monument le plus sacré des Sikhs.

Gurū Rāmdās rencontrera aussi le vénérable Baba Sri Chand, maître de la très puissante confrérie des Yogis Udasis et fils de Gurū Nānak. Quand celui-ci lui demande pourquoi il porte une si longue barbe, le Gurū répond: "pour essuyer la poussière sur les pieds des Saints comme toi". Conquis par tant d'humilité et de sagesse, Baba Sri Chand se prosterne, ordonne à ses disciples de faire de même, et désigne Gurū Rāmdās comme LE maître des Yogis, assis sur le trône du Raj Yoga, la "Voie Royale du Yoga". C'est ainsi que s'effectue le mariage de deux lignées spirituelles, celle du Dharma Sikh et celle du Yoga.

Gurū Rāmdās a laissé un grand nombre de compositions lyriques, réunies au sein du Siri Gurū Granth Sāhib.

♫ Le rāg Gaorī Bērāgan

Comme son nom le suggère, le rāg Gaorī Bērāgan est un rāg de Bērāg, ou tristesse de la séparation. L'auditeur est laissé avec un intense sentiment de tristesse, de vide. Toutefois, l'équilibre de du rāg Gaorī permet à ce sentiment de motiver l'auditeur à essayer de découvrir exactement ce qui lui manque. Gaorī Bērāgan évoque donc un sentiment de tristesse, quand il devient une leçon de vie, et non pas quand il engendre une humeur dépressive.